Les mutuelles pour free-lance : une protection indispensable pour les TNS

Freelance qui classe des papiers sur son bureau

Malgré la suppression du RSI et la création d’une « Sécurité sociale des travailleurs indépendants », la couverture sociale des freelances reste insuffisante pour couvrir tous les frais liés à une hospitalisation, des soins dentaires ou encore l’achat d’une paire de lunettes. La souscription d’une mutuelle pour free-lance reste donc indispensable.

L’intérêt d’une assurance santé freelance

Les complémentaires santé conçues pour les travailleurs indépendants permettent de répondre aux besoins spécifiques de cette catégorie de la population. Elles peuvent également couvrir leurs ayants droits. Les TNS pourront ainsi bénéficier d’une prise en charge plus importante de leurs dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par le régime de base, comme le forfait hospitalier, les dépassements d’honoraires, etc. Il ne faut pas oublier que l’état de santé d’un travailleur indépendant a une incidence directe sur son activité professionnelle. Il est donc impératif qu’il puisse bénéficier des soins adaptés sans que cela impacte trop fortement son budget.

Comment choisir sa mutuelle pour free-lance ? : les comparateurs

Un comparateur mutuelle santé peut être une aide précieuse pour choisir la formule la mieux adaptée à sa situation. Tout d’abord, le travailleur indépendant doit déterminer ses besoins. Ces derniers varient selon son âge et ses antécédents médicaux mais aussi sa situation familiale. Il serait ainsi en mesure de déterminer s’il doit privilégier des garanties fortes sur certains postes de dépenses. Une fois ces éléments posés, le comparateur mutuelle santé lui permettra de choisir l’offre la plus intéressante financièrement.

Le dispositif fiscal issu de la loi Madelin

Afin d’inciter les TNS à souscrire des complémentaires santé, le dispositif Madelin leur permet de déduire leurs cotisations de leur revenu imposable. Cependant, cette mesure ne s’applique pas à tous les travailleurs indépendants. Les micro-entrepreneurs en sont exclus.

Publié par Leila